CBD pour l’endométriose et les douleurs menstruelles


Un article de Mounia Mosso

CBD pour l’endométriose et les douleurs menstruelles

 

Avant de comprendre l’impact du cannabidiol (CBD) sur les pathologies de l’endométriose et les douleurs menstruelles, quelques définitions sont nécessaires :

L’endométriose est une maladie chronique, généralement récidivante, qui touche 6 à 10% de la population féminine. L’endomètre est la muqueuse des parois de l’utérus. L’endométriose survient lorsque cette muqueuse se développe ailleurs en migrant anormalement vers les trompes de Fallope, le col de l’utérus, les ligaments, les ovaires, le péritoine, voire vers des organes non génitaux comme la vessie ou le côlon.

Même si l’endomètre se développe ailleurs que dans l’utérus, qui est son lieu habituel, il va suivre la logique hormonale du cycle de 28 jours et se désagréger, provoquant un écoulement sanguin.

Les causes de l’endométriose peuvent être multiples. Des menstruations précoces et douloureuses avec des cycles courts, des antécédents d’opération gynécologique ou une exposition in utero au diéthylstilbestrol, sont autant d’explications plausibles.

Les symptômes sont des règles abondantes autour du troisième jour du cycle et des douleurs constantes. Plusieurs examens médicaux, dont l’échographie, l’IRM ou d’autres techniques de radiologie, permettent de diagnostiquer cette maladie.

Si elle disparaît généralement à la ménopause, le traitement médical est souvent suffisant pour réguler l’état, mais l’endométriose conserve un impact psychologique dû à la douleur. La médecine alternative et un mode de vie sain peuvent apporter un soulagement. Dans ce contexte, nous verrons ci-dessous que l’utilisation d’huile de CBD peut aider à soulager la douleur et les effets néfastes de la maladie.

 

Règles douloureuses / douleurs menstruelles ou dysménorrhée :

 

Les douleurs menstruelles touchent 50 à 80% des femmes fertiles. Parmi elles, 5 à 15% des femmes doivent changer leur quotidien pendant les 2 ou 3 jours de douleurs intenses. En général, cette période est incroyablement douloureuse à l’adolescence et juste avant la ménopause en raison des variations hormonales plus importantes.

Ces douleurs s’expliquent par des contractions utérines dues à l’arrêt de la production d’œstrogènes et de progestérone après l’ovulation et en l’absence de fécondation. L’endomètre produit trop de prostaglandines, qui sont responsables de ces contractions douloureuses de l’utérus et atteignent parfois d’autres organes en provoquant des nausées, des diarrhées ou des maux de tête.

Les cas de dysménorrhée primaire sont également souvent liés à une inflammation, dont les causes ne sont pas encore bien connues, en raison d’un manque de recherche médicale dans ce domaine. Les traitements traditionnels, comme la pilule contraceptive ou l’ibuprofène, ne fonctionnent pas dans tous les cas.

 

 Les bienfaits de la prise de CBD pour les patients :

 

Le Dr John Thiel, chef provincial du département d’obstétrique et de gynécologie de l’Université de Saskatchewan à Regina (Canada), suggère l’existence de récepteurs cannabinoïdes dans l’appareil génital féminin.

Le CBD interfère directement avec ces récepteurs, ce qui réduit les douleurs pelviennes et aurait un effet positif sur la gestion de la douleur. L’une des études scientifiques menées sur 134 patientes souffrant de douleurs pelviennes chroniques et ayant pris du CBD a conclu que celui-ci avait un impact positif dans 60% des cas.

Dans le cas spécifique de l’endométriose, lorsque l’endomètre situé à l’extérieur de l’utérus provoque des saignements, il libère des médiateurs inflammatoires responsables de la douleur et de syndromes tels que le côlon irritable ou la fibromyalgie.

Ainsi, le CBD, avec ses propriétés anti-inflammatoires potentielles, agirait là où les traitements traditionnels ne fonctionnent pas.

De plus, des études ont montré que le CBD agit directement sur les systèmes nerveux et inflammatoire, entraînant une réduction de la douleur. L’association suisse S-Endo recommande la prise de CBD lorsque les traitements médicamenteux traditionnels ne fonctionnent pas.

Toutefois, il est important de noter que l’Association médicale canadienne (AMC), par mesure de précaution, ne recommande pas l’utilisation du CBD aux femmes enceintes.

 

L’une des façons les plus efficaces de prendre du CBD est sous forme d’huile. Découvrez ici toutes les huiles et sprays oraux à base de CBD de Tom Hemp’s.

 

Si vous avez besoin de plus d’informations, écrivez-nous, téléphonez-nous ou passez nous voir.

À la vôtre !

0